Humidité dans la chambre à coucher

Si l’air de votre chambre est vicié, que des taches apparaissent sur les murs, ou que des gouttelettes se forment sur les fenêtres, vous avez malheureusement affaire à des problèmes d’humidité dans votre chambre. L’humidité peut provoquer des problèmes de santé et des dégâts structurels. C’est pourquoi il faut y remédier d’urgence. Voici un aperçu des causes probables de l’humidité dans la chambre et des traitements qui s’y rapportent.

Aller vers : Causes et solutionsReconnaître la causeEffets néfastesConseils

 

Qu’est-ce qui cause l’humidité dans la chambre ?

Plusieurs phénomènes peuvent causer des problèmes d’humidité dans une pièce. Chaque phénomène nécessite un traitement spécifique.

 

1. Condensation

La condensation est la cause la plus courante de problèmes d’humidité dans la chambre à coucher. La vapeur d’eau se forme dans une habitation à travers des activités quotidiennes comme la cuisine, la vaisselle, et même le fait de respirer. La vapeur créée fait grimper le taux d’humidité de l’air.

Si cette vapeur d’eau présente dans l’air ne peut être évacuée à l’aide d’une aération ou d’une ventilation correcte, elle se transforme en eau au contact de surfaces froides comme les fenêtres, les murs et les plafonds. Des taches d’humidité peuvent alors apparaître sur ces surfaces.

 

Quelle est la solution ?

La condensation se forme quand il n’y a pas assez d’air frais à l’intérieur d’une habitation pour évacuer l’air humide. Dans ce cas, la solution est de d’aérer ou de ventiler correctement la pièce concernée. On peut aérer simplement en ouvrant les fenêtres (ce qui n’est pas toujours possible en hiver).

L’idéal, c’est d’installer un système de ventilation mécanique (ou VMC). Cela permet d’évacuer l’air vicié rapidement, d’augmenter la qualité de l’air dans vos pièces, et de ne pas devoir laisser les fenêtres ouvertes. Il existe différents systèmes de ventilation, qui sont classés par une lettre : A, B, C ou D.

 

Prix indicatifs

  • Système A (ventilation naturelle ou aération) : ± 1700 € pour l’installation d’ouvertures de transfert
  • Système B (ventilation par insufflation ou VMI) :  ± 2800 €
  • Système C (VMC simple flux) : 3000 à 3500 €
  • Système D (VMC double flux): ± 5500 €
  • Système D avec récupération de chaleur (VMC double flux thermodynamique) : ± 7000 €

» Demandez des devis gratuitement et sans engagement

 

2. Infiltration d’eau

L’humidité dans une chambre peut également être due à un problème venant de l’extérieur. Si votre façade est endommagée ou poreuse, l’eau de pluie peut facilement s’infiltrer dans les murs et affecter leur côté intérieur. Dans ce cas, il s’agit d’une infiltration d’eau.

 

Quelle est la solution ?

Premièrement, vous pouvez faire hydrofuger la façade. Ce traitement consiste à pulvériser un produit hydrofuge sur les murs extérieurs, afin de boucher les pores. Cela crée une couche protectrice qui rend la façade imperméable à l’eau.

Avant de pouvoir l’hydrofuger, la façade doit d’abord être réparée si elle est endommagée. Autrement, le traitement n’aura aucun effet. La façade doit également être propre. Si votre façade est particulièrement sale, vous devez d’abord la faire nettoyer.

La deuxième méthode est la pose d’un nouveau bardage (ou revêtement de façade). La rénovation complète est souvent le meilleur choix quand l’ancienne façade est dans un très mauvais état. De plus, la pose d’un bardage est le moment parfait pour isoler les murs extérieurs par la même occasion.

 

Prix indicatifs

  • Hydrofuger la façade : 8 à 15 €/m²
  • Nouveau bardage de façade : 40 à 250 €/m² (le montant varie fortement en fonction du type de bardage et de l’isolation ou non des murs)

» Demandez des devis gratuitement et sans engagement

 

3. Humidité ascensionnelle

Il est également possible que l’humidité ascensionnelle soit responsable des problèmes d’humidité dans votre chambre. Il s’agit de l’eau souterraine qui remonte dans les fondations et dans les murs. Ce type d’humidité est souvent causé par l’absence d’une membrane d’étanchéité ou par des averses prolongées qui font monter le niveau de la nappe phréatique.

Comme les chambres à coucher se trouvent généralement à l’étage, l’humidité ascensionnelle n’est pas la cause la plus fréquente. Bien entendu, si votre chambre se situe au rez-de-chaussée, la probabilité que l’humidité ascensionnelle soit responsable est beaucoup plus grande.

 

Quelle est la solution ?

Première méthode : faire injecter les murs humides. On perce des trous à la base des murs, et on y injecte un produit hydrofuge. Ce produit empêche l’eau souterraine de remonter dans les murs.

La deuxième option est de faire une saignée dans les murs. Cette technique consiste à creuser des fentes horizontales dans les murs afin d’y placer une membrane d’étanchéité. Cependant, réaliser une saignée constitue une tâche ardue, qui nécessite de faire de travaux de démolition. Il est donc préférable de faire injecter les murs humides, si possible.

 

Prix indicatifs

  • Injection des murs humides : à partir de 100 € par mètre courant
  • Réaliser une saignée dans les murs : 100 à 150 € par mètre courant

» Demandez des devis gratuitement et sans engagement

 

4. Fuites d’eau

Enfin, une éventuelle fuite, d’une conduite d’eau par exemple, peut causer des problèmes d’humidité. Les fuites sont souvent petites et cachées dans les murs. Leurs effets deviennent visibles sur les murs après quelques mois.

 

Quelle est la solution ?

Pour remédier à une fuite d’eau, il suffit de réparer la conduite. Le problème, c’est qu’une fuite n’est pas toujours facile à détecter et qu’il faut parfois faire des travaux de démolition.

En effet, il faut d’abord détecter la fuite avant de pouvoir la réparer. Elle peut être difficile à trouver, surtout si vous ne disposez pas du matériel approprié. C’est pourquoi vous avez plutôt intérêt à faire appel à un professionnel pour qu’il fasse une détection de fuite. Une fois la fuite trouvée, le professionnel pourra également vous faire un devis sur mesure.

 

Prix indicatif

Détection de fuite : 300 à 400 € (varie en fonction du nombre de conduites à contrôler)

» Demandez des devis gratuitement et sans engagement

 

humidite chambre

 

Comment reconnaître l’humidité dans la chambre à coucher ?

On reconnaît une chambre humide grâce à plusieurs signes. Les taches d’humidité ou de moisissure, les odeurs de moisi, la peinture ou le papier peint qui s’écaille…

Dans certains cas, l’effet peut déjà indiquer de quel type de problème d’humidité il s’agit. La condensation, par exemple, est caractérisée par la formation de gouttelettes d’eau sur les fenêtres. L’humidité ascensionnelle, elle aussi, est facilement reconnaissable : elle commence à la base du mur et remonte vers le haut.

Dans tous les cas, c’est une bonne idée de faire appel à un professionnel. Grâce à son expérience et à son savoir-faire, il pourra facilement vous donner le bon diagnostic et vous conseiller pour trouver la meilleure solution. Vous pouvez demander des devis à des entrepreneurs spécialisés dans le traitement de l’humidité via cette page. Ce service est complètement gratuit et ne vous engage à rien.

 

Effets néfastes de l’humidité dans la chambre à coucher

Dormir dans une chambre humide peut avoir des conséquences négatives sur votre santé, sans parler des dégâts que l’humidité cause à votre habitation. Tout problème d’humidité doit donc être traité d’urgence. Voici quelques exemples de ce qui pourrait se passer si vous ne le faites pas :

  • Problèmes de santé : une pièce humide est un terrain fertile pour la moisissure. Les moisissures dégagent des spores qui peuvent causer des allergies et des problèmes respiratoires. Vous trouverez plus d’infos à propos de l’impact de l’humidité sur votre santé dans cet article.
  • Dégâts structurels : les taches d’humidité et les moisissures dans la chambre à coucher ne constituent pas seulement un problème esthétique. À terme, l’humidité peut aussi causer des dégâts structurels à votre habitation : la peinture qui s’écaille, les menuiseries qui pourrissent, maçonnerie et plâtre abîmés…
  • Odeur de moisi : la moisissure dégage une odeur nauséabonde, ce qui est tout sauf agréable.

 

chambre humide

 

Quelques conseils supplémentaires

Un taux d’humidité équilibré est essentiel pour votre sommeil. Une chambre à coucher ne doit pas être trop humide, mais pas trop sèche non plus. Idéalement, l’humidité relative de l’air doit être comprise entre 40 et 70 %. Voici quelques conseils pour maintenir un taux d’humidité correct dans votre chambre :

  • Utilisez un déshumidificateur.
  • Ne laissez pas le linge sécher dans votre chambre.
  • Peignez les murs avec de la peinture anti-humidité.
  • La température doit être d’au moins 15 °C, aussi bien en été qu’en hiver.
  • Aérez la chambre en ouvrant vos fenêtres ou installez un système de ventilation.
  • Laissez la porte entrouverte pendant la nuit.

 

Chauffage dans la chambre à coucher

Lorsque vous chauffez votre chambre, vous rendez la pièce plus sèche. L’air sec aide à évacuer la vapeur d’eau et empêche la formation de condensation. Évidemment, l’air de la chambre ne doit pas non plus être trop sec. Si l’air est trop sec, il peut assécher les muqueuses et provoquer des maladies respiratoires.

Alors, pouvez-vous chauffer votre chambre ? Cela dépend surtout de vos préférences. Un peu de chauffage ne peut pas faire de mal, mais il ne faut pas exagérer. Trouvez plutôt un juste milieu, avec une température d’au moins 15 °C été comme hiver, et un taux d’humidité entre 40 et 70 %.

 

Demander des devis : Traitement de l'humidité

Si vous avez des problèmes d'humidité, vous avez tout intérêt à faire appel un professionnel. Celui-ci pourra déterminer la cause du problème et vous conseiller pour choisir la meilleure solution. Via le formulaire ci-dessous, vous pouvez demander jusqu'à 3 devis à des entrepreneurs spécialisés dans le traitement de l'humidité. Ce service est gratuit et ne vous engage à rien.

  • Devis gratuits
  • Sans engagement
  • Comparez et épargnez
  • Entrepreneurs agréés