Humidite-expert.be La plus grande plateforme de comparaison de devis
condensation header

Condensation sur les fenêtres : que faire ?

Quand l’air chaud entre en contact avec des surfaces froides, la vapeur d’eau présente dans l’air se condense et forme des gouttelettes. À l’intérieur d’une maison, ce phénomène de condensation se produit surtout sur le côté intérieur des fenêtres, et c’est un signe que le taux de l’humidité de l’air est élevé. Découvrez tout ce qu’il faut savoir à propos de la condensation sur les fenêtres dans cet article.

Sommaire :

Causes de la condensation à l’intérieur des fenêtres
Solutions et prix indicatifs
Conséquences de la condensation sur l’intérieur des fenêtres
Comment éviter la condensation sur les fenêtres ?
Demander des devis

 

D’où vient la condensation sur les fenêtres ?

L’humidité de condensation peut apparaître à différents endroits : sur le côté intérieur de la fenêtre, sur le côté extérieur ou bien entre les vitres. Voici pourquoi la buée se manifeste à ces endroits :

  • Condensation sur le côté intérieur des fenêtres : c’est une conséquence d’un taux d’humidité élevé dans la maison. Quand l’humidité ne peut pas s’échapper, elle se dépose sur les surfaces froides, comme les fenêtres. Solution : améliorer la ventilation – plus d’infos plus loin dans cet article.
  • Condensation sur le côté extérieur des fenêtres : ce phénomène se produit généralement le matin. Durant les nuits froides, la température du côté extérieur de vos fenêtres baisse, et le matin, quand le soleil réchauffe l’air, de la buée apparaît sur les fenêtres. Il s’agit d’un phénomène normal, qui ne pose pas de problème : au contraire, cela prouve que votre fenêtre est bien isolée.
  • Condensation à l’intérieur d’un double vitrage : enfin, il est possible que de la condensation se forme entre les vitres d’une fenêtre à double vitrage. Cela signifie qu’il y a une fuite dans ce vitrage. Cette fuite peut être due à l’usure, à une installation incorrecte, à un bris de glace…
    Solution : remplacer le vitrageDemandez des devis gratuits.

 

Condensation à l’intérieur des fenêtres

La formation de condensation à l’intérieur d’une fenêtre est un phénomène courant. Ce phénomène est causé par l’humidité résidentielle (faire la cuisine, prendre une douche, de l’air exhalé) qui s’attache aux surfaces froides, comme des parois, des plafonds et des fenêtres. La condensation sur le côté intérieur des fenêtres est un signe que le taux d’humidité à l’intérieur de la maison est trop élevé.

Un taux d’humidité élevé peut être causé par plusieurs problèmes :

 

1. Ventilation insuffisante

Un taux d’humidité élevé est souvent dû à un manque de ventilation : l’air vicié, qui a déjà servi pour différentes activités, n’est pas bien évacué vers l’extérieur, et/ou n’est pas remplacé par de l’air frais.

Solution : une meilleure ventilation. Même une simple aération, comme ouvrir régulièrement les fenêtres, peut déjà améliorer la situation. Mais si cela ne suffit pas, il faudra installer un ou plusieurs appareils de ventilation (ex. extracteurs dans les pièces humides, comme la salle de bain), voire un système de ventilation mécanique (VMC simple ou double flux). Plus d’infos à ce sujet plus loin dans cet article.

 

2. Maison trop bien isolée

L’isolation thermique est aujourd’hui une étape essentielle dans la construction ou la rénovation, afin de limiter les pertes de chaleur et de faire des économies d’énergie. Le seul inconvénient, c’est que dans les maisons bien isolées et étanches à l’air, la ventilation naturelle (aération) ne suffit plus à renouveler l’air.

C’est pourquoi quand on isole une maison, il faut également penser à la ventilation. Autrement, des problèmes d’humidité – comme la condensation sur les fenêtres – peuvent apparaître.

Solution : une meilleure ventilation. Si votre maison est bien isolée mais que la ventilation est insuffisante, la meilleure solution est d’installer une ventilation mécaniquement contrôlée (VMC). Plus d’infos à ce sujet plus loin dans cet article.

 

3. Problème d’humidité

Enfin, la condensation sur le côté intérieur des fenêtres peut également être le symptôme d’un problème d’humidité plus grave, comme l’humidité ascensionnelle ou l’infiltration d’eau.

Solution : techniques de traitement de l’humidité. Dans ce cas, la ventilation ne va pas résoudre le problème. Il faut recourir à des techniques spécifiques de traitement, qui vont s’attaquer à la source de l’humidité et apporter une solution définitive.

 

Un diagnostic est essentiel pour déterminer la bonne solution

Le taux d’humidité élevé dans votre maison est-il dû à un manque de ventilation ou à un problème d’humidité plus grave ? Il est absolument essentiel de diagnostiquer la nature du problème afin d’y remédier correctement.

C’est pourquoi il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel spécialisé, qui dispose du savoir-faire et de l’expérience pour réaliser un diagnostic correct et apporter la bonne solution. Trouvez des entrepreneurs près de chez vous via notre service devis.

 

condensation sur les vitres
La condensation apparaît généralement en bas de la fenêtre.

Solution à la condensation sur les fenêtres : la ventilation

Comme nous l’avons expliqué, la condensation sur le côté intérieur des fenêtres est généralement due à un manque de ventilation. Il existe de nombreux appareils et systèmes permettant d’améliorer la ventilation dans la maison, en évacuant l’air humide et/ou en apportant de l’air frais venant de l’extérieur.

Les systèmes de ventilation centralisés (avec un réseau de gaines qui circule dans toute la maison) sont les plus efficaces, mais vu l’ampleur des travaux, de tels systèmes ne peuvent être installés que lors de la construction ou de la rénovation complète de la maison.

Si vous avez un problème d’humidité et que vous souhaitez y remédier efficacement et sans faire de travaux lourds, il vaut mieux opter pour un système de ventilation décentralisé ou de simples extracteurs d’air :

 

Solution 1 : ventilation mécanique contrôlée (VMC) décentralisée

La VMC est un système de ventilation qui évacue et/ou insuffle de l’air mécaniquement. La VMC peut être simple flux (extraction uniquement) ou double flux (extraction et insufflation).

Dans le cas d’une VMC décentralisée, le système est contenu dans un seul bloc et permet d’améliorer la ventilation d’une pièce. L’avantage par rapport à une VMC centralisée, c’est qu’il ne faut pas installer un réseau de gaines, ce qui rend l’installation beaucoup plus simple et abordable.

La meilleure solution pour la plupart des maisons est la VMC double flux avec récupération de chaleur. Ce système extrait l’air vicié et humide, mais récupère sa chaleur pour chauffer l’air frais venant de l’extérieur. De cette manière, il n’y a pas de perte de température.

Prix d’une VMC double flux décentralisée avec récupération de chaleur : 1000 à 1500 € (HTVA, installation comprise). Recevez des devis sur mesure.

 

Solution 2 : extracteurs d’air (pour les petites pièces)

Un extracteur d’air est un petit boîtier qui contient un ventilateur derrière une grille. Cet appareil permet d’extraire l’air humide d’une pièce, mais il ne convient qu’aux petites pièces comme la salle de bain ou les toilettes. Dans les grandes pièces comme la cuisine ou la chambre à coucher, il vaut mieux opter pour une VMC décentralisée.

On distingue deux types d’extracteurs d’air :

  • Extracteur d’air mural : installé sur le mur ou sur le plafond au-dessus d’une sortie d’eau (douche, évier…), cet appareil extrait l’humidité et la rejette à l’extérieur.
  • Extracteur ou aérateur de gaine : cet appareil est installé à l’intérieur d’une gaine de ventilation pour améliorer davantage l’extraction d’air humide.

Installer un ou plusieurs extracteurs d’air est une solution plus abordable que l’installation d’une VMC, mais cela a tout de même des inconvénients : il n’y a pas d’insufflation d’air frais dans la maison, et en hiver, l’extraction d’air peut provoquer une perte de chaleur.

Prix d’un extracteur d’air : à partir de 20 € (varie selon les modèles). Recevez des devis sur mesure.

 

Quel système de ventilation choisir ?

Tout dépend bien sûr de votre situation et de votre budget, mais dans la plupart des cas, la VMC double flux décentralisée avec récupération de chaleur est la meilleure solution. C’est un système efficace, qui maintient l’équilibre entre extraction d’air humide et insufflation d’air frais, tout en évitant les pertes de chaleur.

Souhaitez-vous être certain de faire le bon choix ? Faites appel à un professionnel. Celui-ci pourra déterminer la gravité du problème et vous recommander une solution adaptée. N’hésitez pas à demander des devis à plusieurs entreprises, cela vous permettra de comparer ! Demandez des devis via cette page, c’est gratuit et ça ne vous engage à rien.

 

Sous cette photo, vous découvrez plus d’infos sur les conséquences de la condensation sur les fenêtres :

buee sur les fenetres

Conséquences de la condensation sur l’intérieur des fenêtres

La buée sur le côté intérieur des fenêtres est un signe d’un taux d’humidité élevé. Cette humidité peut avoir des conséquences graves si le problème n’est pas résolu rapidement :

  • Formation de moisissures : un taux d’humidité élevé favorise la formation de moisissures à l’intérieur de la maison. Cela commence par de la peinture qui s’écaille ou du papier-peint qui se détache.
  • Odeur de renfermé : le manque de ventilation signifie que l’air vicié et humide n’est pas correctement évacué, ce qui crée une odeur désagréable dans la maison.
  • Problèmes de santé : une humidité élevée dans la maison peut vous causer des problèmes de santé : maux de têtes, nausées, irritations, problèmes des voies respiratoires…

Si vous avez affaire à de la condensation sur l’intérieur de vos fenêtres, il est donc fortement recommandé de régler le problème au plus vite. Pour cela, mieux vaut faire appel à un professionnel spécialisé, qui pourra diagnostiquer le problème et apporter une solution adaptée.

Recevez des offres sur mesure de la part de spécialistes près de chez vous via la page devis.

Astuces : comment éviter la condensation sur les fenêtres ?

Voici quelques astuces supplémentaires pour éviter la condensation sur vos fenêtres :

  • Utilisez la hotte de votre cuisine : pensez à utiliser la hotte quand vous faites la cuisine. Cela permet de limiter la circulation d’air vicié à l’intérieur de votre maison.
  • Ouvrez une fenêtre pendant la nuit : s’il ne fait pas trop froid dehors et que vous vivez dans un quartier calme, laissez au moins une fenêtre ouverte pendant la nuit. Si ce n’est pas possible pendant la nuit, pensez à le faire un peu le matin.
  • Aérez suffisamment : de manière générale, prenez l’habitude d’ouvrir les fenêtres et les portes, surtout après avoir pris une douche ou un bain. Cela réduira déjà bien le taux d’humidité dans la maison.

Attention : l’aération ne suffit pas toujours à ventiler correctement votre maison. Un bon système de ventilation (ex. VMC) permet de renouveler l’air continuellement et constitue la meilleure solution pour éviter les problèmes d’humidité dans votre maison.

 

Demander des devis : Traitement de l'humidité

Si vous avez des problèmes d'humidité, vous avez tout intérêt à faire appel un professionnel. Celui-ci pourra déterminer la cause du problème et vous conseiller pour choisir la meilleure solution. Via le formulaire ci-dessous, vous pouvez demander jusqu'à 3 devis à des entrepreneurs spécialisés dans le traitement de l'humidité. Ce service est gratuit et ne vous engage à rien.

  • Devis gratuits
  • Sans engagement
  • Comparez et épargnez
  • Entrepreneurs agréés